Témoignage public de Mathilde TABURET (Linked-in) Base Phase Imagineur (Rêveur).

 

Il y a trois ans grâce au Process Communication Model (PCM), j’ai découvert le type de personnalité Rêveur : une révélation car selon ce modèle, je suis Base et Phase « Rêveur » (NDLR « Rêveur » = ancien nom de « Imagineur »), cocktail peu courant. J’ai depuis coaché plusieurs personnes avec ce type d’énergie, et il me semble important d’en parler : en effet, leur comportement peut être interprété de manière erronée par leurs collègues.

D’abord, leur visage ne laisse rien paraître de leurs émotions, même si c’est un ouragan à l’intérieur. C’est comme si un mécanisme automatique les obligeait à paraître fortes et calmes en toutes circonstances. Ce qui ne se voit pas non plus de l’extérieur, c’est qu’elles vivent dans un univers parallèle dans leur tête. Elles rêvent, imaginent, ont des idées qui leur traversent la tête en permanence. Leur vocabulaire le reflète : « j’imagine… » « je vois comment ce serait …. ». Ces idées foisonnantes les empêchent de prendre des décisions et de passer à l’action : il y a tellement de possibilités !

Pour agir, elles ont besoin d’un déclencheur extérieur : une petite phrase à l’impératif peut les faire sortir de leur rêverie et leur donner l’impulsion nécessaire pour se mettre en mouvement.

Aussi, ce qui peut provoquer des malentendus, c’est leur besoin de solitude. Elles préfèrent travailler seules, avec des séquences collectives en pointillé. Elles peuvent aller déjeuner seules, et se mettre en retrait en réunion. Passer du temps à papoter avec les collègues les met sous pression, alors elles se retirent de ces rituels et peuvent sembler distantes, voire froides. Ce n’est pas ça ! Elles ont juste, vraiment, besoin de solitude : c’est comme cela qu’elles rechargent leurs batteries, en se connectant à leur univers intérieur.

Si cette description vous évoque une personne, peut-être pouvez-vous adapter votre manière d’interagir avec elle : proposez-lui de travailler seul(e), au calme, avec des délais qui lui conviennent et des moments assez courts de partage en équipe. Si elle s’isole, ne vous coupez pas vous aussi en pensant qu’elle n’est pas sympa. Allez la voir régulièrement pour discuter quelques minutes et maintenir le lien.

Car la bonne nouvelle, c’est que nous avons tous 6 types de personnalité en nous, et si votre collègue rêveur (NDLR ayant une Base et/ou une Phase Imagineur) sent que son besoin de solitude est respecté, il ou elle pourra accéder à toutes ses ressources et déployer les autres aspects de sa personnalité. Sinon, il ou elle sera sous stress.

Avoir dans son équipe une telle personne est un atout car elle pourra mettre son imagination et ses idées au service des projets, et fournir un travail de fond très utile.

Respecter le besoin de solitude, et procurer des déclencheurs extérieurs clairs pour la mise en action, voici deux clés essentielles pour une collaboration fertile avec une personnalité de type rêveur (NDLR ayant une Base et/ou une Phase Imagineur).